INFO

Caisse Générale de Sécurité Sociale de la Guyane

menu

L’assurance Maternité

FORMALITÉS

Pour bénéficier des prestations de l’assurance maternité, l’assurée doit respecter plusieurs obligations :

La déclaration de grossesse

Cette déclaration peut être faite :

– soit en ligne par le praticien. C’est le téléservice Déclaration Simplifiée de Grossesse (DSG) qui lui permet de transmettre les informations de la déclaration de grossesse de la patiente aux différents organismes de protection sociale (CGSS et Caisses d’Allocations Familiales).

– soit par le formulaire déclaration de grossesse S4110.

Des indemnités journalières de repos peuvent être versées pendant la durée du congé de maternité aux mères assurées sociales et aux pères (salariés, praticiens et auxiliaires médicaux conventionnés et les pères conjoints collaborateurs) pendant une durée maximale de 11 jours ou de 18 jours consécutifs.

Le père doit informer son employeur un mois avant la date choisie du congé de paternité. L’employeur remplit l’attestation de salaire S 3201 en précisant qu’il s’agit d’un congé de paternité accompagnée de la pièce justifiant de cette nouvelle paternité (acte de naissance, copie du livret de famille, acte de reconnaissance de l’enfant par le père). Le congé de paternité doit être pris dans les 4 mois qui suivent la naissance. Il peut être reporté sous certaines conditions, lorsque l’enfant est hospitalisé.

En cas de décès de la mère, c’est le père qui a droit au congé de maternité. Il peut donc cumuler son congé de paternité au congé de maternité. Dans ce cas, le délai de 4 mois court à compter de la fin du congé de maternité dévolu au père.

Les examens pré-nataux obligatoires

– Au cours de la grossesse, la future mère doit se soumettre à sept examens obligatoires :

  • le 1er, avant la fin du 3ème mois de grossesse ;
  • le 2ème au cours du 4ème mois de grossesse ;
  • le 3ème, au cours du 5ème mois de grossesse ;
  • le 4ème, au cours du 6ème mois de grossesse ;
  • le 5ème, au cours du 7ème mois de grossesse ;
  • le 6ème, au cours du 8ème mois de grossesse ;
  • le 7ème, au cours du 9ème mois de grossesse.

– Après l’accouchement :

Dans les huit semaines qui suivent l’accouchement, un examen gynécologique doit être effectué. Une surveillance médicale de l’enfant est également prévue, dont trois examens obligatoires :

  • un 1er examen dans les huit jours suivant la naissance ;
  • un 2ème examen au cours du 9ème ou du 10ème  mois suivant la naissance ;
  • un 3ème examen au cours du 2ème mois ou du 25ème

L’ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE

La maternité est un moment important de la vie d’une femme et la qualité de son suivi est déterminant tant pour sa santé que pour celle de son enfant. Un accompagnement personnalisé de votre grossesse vous est proposé dès le début de leur grossesse.

Dès réception de votre déclaration de grossesse, la caisse vous propose :

– Le guide « Ma maternité – Je prépare l’arrivée de mon enfant » (a télécharger sur ameli.fr), pour répondre de manière simple et pratique aux questions que vous vous posez ;
– Un calendrier personnalisé de vos examens médicaux ainsi que les périodes de prise en charge à 100 % et les dates de votre congé maternité ;
– Un mémento : le mémento vous permet de noter les dates de rendez-vous de vos examens ;
– Un aide-mémoire : pour vous aider à préparer la consultation avec le médecin ou la sage-femme qui suit votre grossesse ;
– Un service personnalisé sur votre compte ameli.

Ce service vous permet de recevoir mois après mois des informations pratiques sur le déroulement et le suivi de votre grossesse.

LE REMBOURSEMENT DES SOINS

Lorsque votre dossier est à jour en tant qu’assurée sociale ou ayant droit, vous pourrez choisir :

  • Les atouts du secteur public

Dans les services maternités des hôpitaux vos soins sont prise en charge à 100% à compter du 6ème mois, jusqu’à 12 jours après l’accouchement. Il ne vous restera à payer, éventuellement, que les frais de location de télévision, téléphone.

  • Les atouts du secteur privé

Si la clinique est conventionnée, les soins seront pris en charge à 100% par l’assurance maladie , comme pour le secteur public, exceptés frais de location de télévision, téléphone, la chambre particulière. Par contre vous pourrez avoir à payer des dépassements d’honoraires pour les médecins exerçant en secteur 2 qui peuvent être assez important.

Lorsque la clinique n’est pas conventionnée, vous pourrez avoir à faire l’avance des frais.

N’hésitez pas à vous faire préciser les montants et conditions cela vous évitera des surprises.

QUELLE EST LA DURÉE DU CONGÉ DE MATERNITÉ ?

La durée du repos maternité se détermine en fonction du nombre d’enfants déjà à la charge du foyer ou mis au monde et du nombre d’enfants attendus. Il se compose d’une période prénatale (avant accouchement) d’une période de postnatale (après accouchement).

Le repos prénatal est de 6 semaines s’il y a moins de deux enfants à la charge du ménage et de 8 semaines s’il y a au moins deux enfants à la charge du ménage ou si vous avez eu deux enfants nés viables.

Le repos postnatal varie de 10 à 18 semaines. En cas de grossesse gémellaire, le congé légal de maternité commence 12 semaines avant la date présumée de l’accouchement et se termine 22 semaines après.

En cas de grossesse de triplés ou plus, le congé légal débute 24 semaines avant la date présumée de l’accouchement et se termine 22 semaines après.

En cas d’état pathologique, une période supplémentaire de repos de deux semaines peut vous être accordée dès la déclaration de la grossesse, sur prescription médicale. En cas d’adoption, vous pouvez bénéficier dans les mêmes conditions du repos postnatal et recevoir les indemnités journalières au titre de l’assurance maternité.

Désormais la future mère peut, à sa demande et après accord du médecin ou de la sage-femme qui suit la grossesse, réduire de 3 semaines la durée du congé prénatal. La durée du congé postnatal est alors augmentée d’autant.

Il est à noter que lorsqu’un enfant naît avant la date présumée de l’accouchement, les périodes de congé maternité ne sont pas réduites.

Pour en savoir plus, contactez l’accueil téléphonique de la CGSS Guyane, au 36 46.

LE SAVIEZ- VOUS ?

– Un arrêt effectif du travail ininterrompu de 8 semaines au minimum est obligatoire pour l’attribution des indemnités journalières.

– Le service en ligne ameli votre permettra de simuler le calcul de vos indemnités journalières.

La Caisse Générale de Sécurité Sociale de la Guyane depuis 2013, par l’intermédiaire ces Conseillers Assurance Maladie propose le PRADO Maternité aux mamans dans les hôpitaux de Cayenne et Saint-Laurent du Maroni.

 

  • En cas d’exposition au virus Zika

La Guyane est une zone touchée par le virus du ZIKA. En cas de grossesse, vous pouvez bénéficier d’une prise en charge exceptionnelle des frais de santé liés à votre suivi  jusqu’au 31/12/2017.
Celle-ci est également accordée aux assurées enceintes résidant dans un autre département français qui ont voyagé récemment dans la zone de l’épidémie.
Pensez à mettre à jour rapidement votre carte Vitale.